Accueil du site > Le dispositif > In situ, le dispositif

In situ, le dispositif

mercredi 9 septembre 2009, par Maison populaire

Un ou des artistes sollicité(s) par le Conseil général est invité en résidence dans un des collèges du département pour une durée minimale d’un semestre, en lien avec une structure culturelle. Tous les champs de la création artistique contemporaine sont concernés. Il(s) est (sont) accueilli(s) pour mener un travail artistique personnel qui prend son sens dans le contexte de sa réalisation, ou pour poursuivre un travail en cours. Cette résidence fait l’objet d’un cahier des charges liant le Conseil général, le collège, l’artiste et la structure culturelle associée.

Ces résidences de création ont pour but d’expérimenter une rencontre entre des projets artistiques et éducatifs en milieu scolaire, dans une synthèse qui se veut exemplaire.

Artistiquement, il s’agit de développer des projets inédits, et de développer le travail en direction du public collégien en permettant le suivi, le contact et l’échange avec un artiste dans le cadre d’une démarche spécifique. La résidence d’artiste au sein du collège permet de rendre présente la création au plus près de la communauté scolaire. Elle offre un espace d’ouverture, de réflexion et d’expression auquel les collégiens peuvent être associés individuellement ou collectivement, charge aux partenaires du projet d’imaginer des moments de rencontre, de découverte et d’échange. Elle permet de disposer, tant pour l’artiste que pour les collégiens, d’un temps d’exception vécu au quotidien, en et hors temps/rythmes scolaires habituels, laissant une place possible aux relations directes avec l’artiste dans le cadre de son travail. Elle vise à faciliter l’échange, l’interaction et la rencontre entre la communauté scolaire et l’artiste, dont le projet s’inscrit en cohérence avec celui de l’établissement. Néanmoins, si toute expérience de résidence implique le développement d’une dimension d’accueil et la construction réciproque d’un lien, cela doit se faire dans l’acceptation et le respect du risque expérimental qui constitue l’enjeu de toute création artistique. Ceci étant, il s’agit de créer les conditions du réinvestissement pédagogique de la situation au bénéfice des élèves, de leur développement et de leur apprentissage. La résidence, qui est intégrée dans le volet culturel du projet d’établissement, doit être le point d’appui d’un projet transdisciplinaire mené par une partie de l’équipe enseignante. C’est néanmoins toute l’équipe qui doit être mobilisée sur les enjeux de la résidence : si une ou deux classes seulement sont concernées par un travail plus approfondi en lien avec l’artiste, pour autant la résidence doit induire des effets sur l’ensemble de l’établissement.

Au-delà du collège, le rayonnement sur le territoire doit être assuré par le relais que constitue la structure culturelle associée, et par les temps de visibilité proposés par l’artiste à l’ensemble de la communauté scolaire (c’est-à-dire incluant les parents d’élèves).

Répondre à cet article