Accueil du site > Atelier ouvert

Salle 132

lundi 14 septembre 2009, par Maison populaire

Suivre et découvrir le travail de Samuel Aubin.

C’est par là...

Un homme récolte des histoires d’amour avec sa petite caméra pour les donner à une femme qu’il veut rejoindre à Hiroshima.

Le film et le site internet tiennent dans cette phrase. De cet argument découle le processus de fabrication, de ce postulat l’objet se cherche et trouve sa forme. Un homme récolte des histoires d’amour avec sa petite caméra...

Je prends la route qui va de la France jusqu’au Japon. Je pars avec ma caméra-stylo. Les Balkans, la Grèce, la Turquie, l’Iran, l’Asie Centrale, la Chine d’Ouest en Est. En route, je dis aux personnes rencontrées que je récolte des histoires d’amour et que je vais à Hiroshima. C’est tout. Presque à tous les coups ils me parlent de leur histoire, de celle d’un autre, d’un film, d’une chanson, d’un poème. Et une constellation de l’amour se dessine.

Documentaire, oui. Mais pas forcément documentant.

... pour les donner à une femme...

Je m’adresse à cette femme, je lui parle au cours de ce voyage. J’ai quelque chose à lui dire. Et comme je ne sais pas exactement quoi, comme je ne sais pas comment le dire, je filme.

Ce que filme ma caméra, ce n’est pas ce qu’elle voit, c’est ce que je ressens. C’est comme ça que je filme, c’est comme ça que je parle à cette femme d’Hiroshima : ma caméra filme mes sentiments.

... qu’il veut rejoindre à Hiroshima.

Au bout du voyage, il y a cette femme ? Le film le dira. Il y a cet horizon, Hiroshima, il y a ce hors-champ, la femme. Et il y a toute cette matière récoltée, un film qui peut enfin se construire.

Documentaire, poésie visuelle, autofiction, ce film est une histoire qui raconte un périple intérieur, un questionnement sur l’avenir de l’humanité dans son rapport au désir, à l’autre, au don de soi, au don du rien.

Répondre à cet article

6 Messages de forum


21 décembre 2009 05:13, par Samuel Aubin

> Salle 132

Bonjour Manuela,
dans le travail que je mène, toutes les histoires d’amour m’intéressent. Alors évidemment, si quelqu’un au collège a envie de me raconter quelque chose, je serai content de filmer ça. Et pour tout dire, c’est vrai que j’avais aussi un peu cette idée derrière la tête.
Bonnes vacances,
Samuel

16 décembre 2009 21:29, par Manuela

> Salle 132

Est-ce que vous allez aussi récolter nos histoires ?

27 octobre 2009 20:30, par samassi

> amour

Est-ce qu’un jour les garçons vont comprendre quelque chose a l’amour ?

26 octobre 2009 09:29, par Samuel Aubin

> Salle 132

Bonjour,
je suis très curieux de voir votre film et que nous en discutions. N’hésitez pas à passer dans la salle 132 où je serai présent à partir du 5 novembre (les dates de présence sont affichées sur la porte).
Merci pour votre proposition,
à bientôt,
Samuel

14 octobre 2009 18:02, par Margot Cauquil-Gleizes

> film virus ARTS PLASTIQUES

Bonjour. Très efficace les garçons, encore bravo !

PLus qu’un film sur le virus, c’était à mon sens un travail sur la propagation qui était en jeu. Le virus n’étant qu’un prétexte, ou un clin d’œil à l’actualité...

En plus de montrer votre film sur le site, je pensais surtout qu’il serait intéressant que vous le regardiez avec Samuel, et que vous puissiez avoir son avis de cinéaste.

Il sera présent dans son atelier salle 132 le lundi 9 novembre, le mardi 10 novembre, ainsi que le vendredi 13 novembre. Passez le voir durant la journée avec votre vidéo en poche.

Quant à nous, à mercredi prochain.

Mme Cauquil-Gleizes.

14 octobre 2009 15:53, par felix wagner

> film virus ART PLASTIQUE

Bonjour monsieur nous somme quatre eleves du college Jean jaures de 3’D nous avons fait un film sur le theme du virus. Le theme est:comment le virus rentre dans la classe d’art plastique.Mme cauquil-Gleizes nous a dit que l’on pouvez vous demander si vous voudrier bien metre notre film sur votre site.
Cordiallement
Basile CASTEX
Felix WAGNER
Daniel SILVA
Xavier MAGE

Répondre à cet article